Quelle difference entre Cloud privé et public ?

Depuis quelques années, le Cloud Computing a le vent en poupe. De plus en plus d’entreprises font appel à cette manière de stocker, d’accéder et d’échanger des données informatiques.

Le concept est simple : faciliter le travail de l’ensemble des collaborateurs en leur permettant un accès aux informations dont ils ont besoin depuis n’importe où, tout en permettant une plus grande maintenabilité et sécurité. Et pourtant, le concept du Cloud reste quelque chose d’assez vague dans l’esprit de la plupart des chefs d’entreprise.

Quelles sont les différentes formes de Cloud ?

Mais quelle est exactement la différence entre les deux, et à quel moment devez vous faire appel à l’un ou à l’autre ? et quel partenaire Cloud pour me conseiller et m’accompagner ?

ComputerLand est justement spécialisé dans les prestations de Cloud Computing. Et l’on se rend compte d’une chose : de nombreuses questions se posent. Par exemple, lorsque l’on fait le choix de passer à cette méthodologie, on entend parler régulièrement soit de Cloud privé, soit de Cloud public mais aussi et plus récemment de Cloud hybride.

cloud privé public hybride, quelles différences ?

Le Cloud privé ou dédié

Dans tout système de Cloud, seule votre entreprise et vos collaborateurs vont pouvoir accéder à vos ressources. Peu importe le terminal utilisé, que ce soit un ordinateur, une tablette ou un mobile, que ce soit dans les locaux de l’entreprise ou à l’extérieur, vous allez vous connecter à votre serveur de Cloud.

Définition Cloud privé: Avant toute chose, il s’agit du format le plus courant,  le Cloud privé ou Cloud dédié, les deux termes sont valables, désigne une infrastructure qui vous est totalement dédiée, c’est-à-dire que ce sont votre ou vos serveurs privatifs qui vont gérer l’ensemble de vos données et pour tous les utilisateurs de votre entreprise. Celui-ci est administré soit en interne, soit par un prestataire spécialisé. Votre Cloud privé qu’il soit hébergé en interne ou dans un datacenter est très proche d’une infrastructure locale.

Pour la plupart des sociétés, le Cloud privé a un coût fixe en fonction du type de serveur utilisé, de sa capacité en terme de puissance, de stockage et de la maintenance qui est associée. Parfois, le prix peut aussi varier en fonction du nombre d’utilisateurs.

A l’inverse, le gros avantage du Cloud privé est d’avoir un contrôle beaucoup plus complet sur ses données et sur son infrastructure. Elle sera en effet bien plus adaptée à ses besoins, mais elle risque d’être plus coûteuse.

Les avantages :

    • il est adapté sur mesure à vos besoins votre infrastructure
    • vous ne payez pas plus cher avec plus de transfert de données

 

Les limites :

    • il est moins réactif en cas de montée en charge
    • il est coûteux à mettre en place

 

Le Cloud public ou mutualisé

A l’inverse, le Cloud public ne veut pas dire que les données sont accessibles à n’importe qui, mais uniquement que vos données sont hébergées sur une multitude de serveurs eux-mêmes accessibles par un nombre déterminé d’utilisateurs. Les Cloud les plus connus sont d’ailleurs des Cloud public, comme par exemple le Cloud de Microsoft office ou encore celui d’Amazon.

En règle générale, dans le cadre d’un Cloud public, vous payez en fonction de l’utilisation de vos données. Plus vous allez stocker, utiliser ou télécharger d’information, plus la facture sera élevée.

Beaucoup d’entreprises préfèrent passer par un Cloud public, pour la simple et bonne raison que vous n’êtes pas limités par le volume de vos données. En effet, les entreprises qui proposent des services de Cloud public disposent d’infrastructures conséquentes et peuvent donc s’adapter presque immédiatement à l’augmentation de vos besoins. A l’inverse, c’est une limitation que vous avez sur du Cloud privé pour lequel l’installation et l’augmentation de la capacité du Cloud va forcément prendre plus de temps et vous rendre moins factice.

Un des gros avantages du Cloud public est que les dépenses initiales sont pratiquement réduites à néant puisque vous venez vous greffer à l’infrastructure déjà existante.

Les avantages :

    • il est rapide et peu coûteux à mettre en place ;
    • il s’adapte rapidement à l’augmentation de vos besoins.

 

Les limites :

    • plus vous utilisez le Cloud public, plus il est cher ;
    • il n’est pas forcément adapté à vos besoins et logiciels spécifiques.

 

Quelle différence entre Cloud privé et cloud public ?

Et le Cloud hybride ?

Dans certain cas de figure, souvent pour des grandes entreprises ayant des besoins complexes, on va avoir un système mixte : c’est ce qu’on appelle le Cloud hybride.

Dans ce cas de figure, l’entreprise fait appel à plusieurs Cloud différents certains publics et certains privés. Tous demeurent des entités indépendantes les unes des autres.

Dans ces cas de figure l’intérêt est extrêmement simple à comprendre il permet principalement d’effectuer la portabilité de données entre différent Cloud, différents logiciels ou différentes entités.

Vous avez un projet Cloud ? Prenons rendez-vous

ComputerLand vous accompagne pour faire évoluer votre architecture informatique en intégrant une composante Cloud. Nous vous proposons de convenir d’un rendez-vous de qualification technique dans vos locaux

  • Sur simple appel au 01 46 99 42 99
  • Complétez notre formulaire de contact en cliquant ici

 

Par Yann RollandDans Actualités informatiques
Demande
de
devis
Nous
contacter
Plan du site - Mentions légales - Support